La formation et l'utilisation des chien de nez

De passion à profession 

Comme pour beaucoup d’entre vous, découvrir une race est souvent à l’origine du début d’une passion. Le chiot a des aptitudes naturelles, et les développer nous conduit vers les clubs ou les associations. Du hobby à la compétition, ou au service avec chiens, il n’y a souvent qu’un pas.

 

Après avoir beaucoup travaillé toutes sortes de disciplines j’ai découvert les deux axes qui allaient pour toujours régir ma vie avec les chiens : le travail du nez et l’utilitaire. Faire équipe avec un chien dans le but de protéger ou de sauver est un sentiment unique. Les maîtres-chiens qui passent des heures, de jour comme de nuit, par tous temps, en compagnie de leur chien de travail, comprendront facilement le côté unique de cette relation.

Dans mon métier il faut apprendre aux chiens à reconnaître des odeurs et à les marquer. La recherche de drogues ou d’explosifs est un travail d’équipe. Le chien est le nez, vous êtes la stratégie. Ensemble vous faites une équipe. Faire découvrir à un jeune chien la détection, vivre ces premières expériences, ces progrès, puis peut-être sa reconnaissance opérationnelle auprès des forces de l’ordre est un sentiment exceptionnel. Tout est affaire de conditionnement positif, de récompense, de complicité. En détection, rien ne s’obtient par la force. Ma passion et mon métier se combine quotidiennement, à ma plus grande joie.

Des années, en tant que volontaire j’ai formé des chiens de recherche et de sauvetage. D’abord en décombres, puis en quête de surface. J’ai été un des premiers civils à m’intéresser à la recherche de restes humains et à entrainer un berger allemand dans cette voie. Je continue à partager cette expérience dans la formation des chiens de détection, comme instructeur, au sein de l’International Working Dog Association, avec mes collègues des différents pays associé à ce projet fantastique. C'est un honneur que d'enseigner en Italie, en Allemagne, en Espagne, ou à des conducteurs français, luxembourgeois, hollandais, polonais ou Lituaniens venus de partout suivre les séminaires de l'IWDA.

INSTRUCTEUR INTERNATIONAL AU SEIN DE L'IWDA (International Working Dog Association)

INTERNATIONAL

En discernement d’odeurs, si les bergers sont doués, les chiens de chasse le sont probablement plus encore. C’est la raison pour laquelle j’ai commencé à m’intéresser au springer, aux Saint-Hubert, et enfin, au chien rouge de Hanovre.

 

Nombre de chiens de l’élevage sont spécialisés dans la détection. Par raison de sécurité leurs spécialités ne sont pas mentionnées sur le site. Il faut plusieurs vies pour comprendre comment travailler avec de tels chiens, c’est ce qui rend cette passion si prenante !

" Ce que les autres ne voient pas, nous voyons "
 
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now