Le chien sauveteur représente pour moi le dévouement du chien dans ce qu’il a de plus noble. Courageux, dévoué, opiniâtre, désintéressé, il travaille sans s’épargner pour son maître. Les chiens de sauvetage sont joueurs et s’amusent plus qu’ils ne travaillent, malgré la pluie, le vent, le froid, les zones escarpées, la neige ou le dur soleil et la poussière, tout à leur joie de partager ces moments privilégiés avec l’homme.

Portés, hélitreuillés, dans le vacarme d’une zone de décombre ou travaillant les engins de chantier, dans la neige sous le blizard de la haute montagne, dans l’humidité et le brouillard des forêts profondes, les chiens sauveteurs rendent des vies aux familles inquiètent.

Cette collaboration entre l’homme et le chien, ce dévouement, ne cesse de faire mon admiration.

Aimer l’homme et sa compagnie, tout en développant une grande détermination au travail, voilà pour moi des axes majeurs qui me guident dans le choix et la sélection des lignées de chiens que nous élevons. De très nombreux bergers allemands, springer spaniel, Bloodhounds, se dévouent sur tous les continents.

 

Tous méritent le respect car certains chiens victimes d’émanations toxiques sur les lieux d’effondrement sont morts des suites cancérigènes de ces gaz. L’homme en sauvetage porte un masque, le chien pas !

Sociable par obligation, le chien sauveteur s’intègre facilement dans la vie de tous les jours, courageux, on peut l’emmener partout. Un chien qui accepte de descendre une paroi en rappel accroché sous vous ne s’inquiète pas de descendre un escalator de métro en votre compagnie ! Ce n’est pas rien de pratiquer la descente en rappel avec chiens, il faut s’entraîner et posséder le matériel nécessaire. Les chiens doivent être habitués progressivement au portage, à la hauteur, et à se retrouver dans le vide.

J’ai la passion des chiens de sauvetage, et quand ils sont nés à l’élevage, je n’en ai que plus de plaisir. Nous élevons d’abord nos propres chiens de service, avant de les recommander à d’autres. Akena et Geisha de la Noire Alliance furent les premières de nos chiennes de recherche de personnes disparues, puis Flame de la Noire Alliance en quête de surface, Erwen Ot Vitoscha en décombres, Bella de Renauloup en recherche de restes humains, puis d’autres encore. Elles ont toutes en commun d’être très physiques, très agiles pour parcourir les taillis ou les zones d’éboulement, très sociables et gentilles, mais possessives et prête à batailler ferme pour gagner leur jouet !

Accroché aux infimes traces laissées par les victimes, nos chiens sont capables de parcourir de grandes distances ou de dépenser beaucoup d’énergie pour retrouver ceux ou celles qui sont perdues parfois depuis longtemps, ou recouvertes par des tonnes de décombres.

Dresser et travailler des chiens de sauvetage est définitivement passionnant. C’est un engagement qui dépasse le travail du chien et qui demande que le maître acquière aussi des notions de bases de secourisme (humain et canin), d’escalade, de la gestion de site sinistré, un minimum de cartographie et d’orientation, de communication radio; autant de choses nécessaires pour travailler efficacement, sans se mettre en danger sois même. Formateur volontaire d’équipe de recherche de sauvetage depuis des années je sais que travailler dans un tel environnement n’est jamais sans danger, et demande un apprentissage patient et régulier. Les chiens qui s’engagent dans les zones décombrées sont courageux, curieux, alertes et agiles. Ces chiens et ces équipes de recherche méritent le respect.

Les maîtres-chiens sauveteurs sont d’abord des passionnés volontaires, fidèles à leur devise :

«  Travailler toute une vie pour peut-être un jour, en sauver une »

Dévouement et efficacité

Nicolas et Jekkyl De La Noire Alliance

Jean-Marie et Melian De La Noire Alliance

Un team De La Noire Alliance !!

Au Canada avec nos amis de Québec Secours

Avec nos amis des équipes cynophiles italiennes

La passion des chiens de sauvetage

 
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now